« Vingt et un jours » – Laurence Tellier-Loniewski (éd. Gallimard) *Lu par Blandine*

21 jours, c’est le délai accordé aux demandeurs d’asile pour restituer leur dossier à l’OFPRA.Nous suivons le parcours de Ehsan, jeune Afghan, qui déclare avoir été torturé par les talibans . Emeline, stagiaire dans un centre de réfugiés, se voit confier ce dossier et va découvrir les rouages administratifs inhérents à ces démarches… elle yLire la suite « « Vingt et un jours » – Laurence Tellier-Loniewski (éd. Gallimard) *Lu par Blandine* »

« Le testament russe » – Shumona Sinha (éd. Gallimard) *Lu par Mathilda*

Dans les années 1980, Tania, une jeune bengalie qui vit à Calcutta, subit des remarques dues à sa caste. Elle se met à lire beaucoup et particulièrement de la littérature russe et se trouve une passion pour le créateur des éditions Raduga, une maison d’édition russe. Tania partira à la recherche de la petite-fille deLire la suite « « Le testament russe » – Shumona Sinha (éd. Gallimard) *Lu par Mathilda* »

« Un parfum de corruption » – Zhenyun Liu (éd. Gallimard) *Lu par Philippe*

L’ héroïne Nui Xiaoli est une jeune femme qui n’a pas froid aux yeux. Orpheline, vivant à la campagne, elle a en charge sa famille et doit marier son grand frère, pour cela elle lui « achète » une épouse qu’elle trouve à prix d’or. Le mariage s’avérera une arnaque, la nouvelle élue s’enfuit le lendemain duLire la suite « « Un parfum de corruption » – Zhenyun Liu (éd. Gallimard) *Lu par Philippe* »

« Le livre des départs » – Velibor Colic (éd. Gallimard) *Lu par Simone*

« Quant on se prend à suivre, avec tendresse et sourire, les pas d’un migrant qui promène son exil, curieux et nostalgique, de bar en bar, de gare en gare, c’est que l’auteur a réussi son accroche.Vélibor Colic est un réfugié politique yougoslave qui rêve de devenir écrivain en langue française. Il couche sur des carnetsLire la suite « « Le livre des départs » – Velibor Colic (éd. Gallimard) *Lu par Simone* »

« Le monde n’existe pas » – Fabrice Humbert (éd. Gallimard) *Lu par Blandine*

Un – trés – grand – roman, intelligent, profond, philosophique parfois, brillamment écrit, ou notre hyper connectivité est denoncée, (Fake est le nom de code du monde moderne, écrit l’auteur). Un journaliste au New Yorker voit s’afficher sur les écrans le portrait d’une homme recherché de tous. La machine médiatique s’affole et nous avec !Lire la suite « « Le monde n’existe pas » – Fabrice Humbert (éd. Gallimard) *Lu par Blandine* »

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer