« Petite » – Edward Carey (Ed. Cherche-Midi) *Lu par Simone*

C’est un conte au milieu des années troubles de la Révolution française qu’Edgard Carey donne à suivre en la personne d’une toute jeune fille, Marie Grosholdz, promise à un destin de légende et que le lecteur savoure, toujours en demande d’un après lumineux. « Petite », que le Dr. Curtius, féru de sculpture sur cire, appelle ainsiLire la suite « « Petite » – Edward Carey (Ed. Cherche-Midi) *Lu par Simone* »

« La promesse d’Edna » – Romina Casagrande (Fleuve éditions) *Lu par Simone*

On aime suivre, avec sa canne et son perroquet, cette vieille femme de 9O ans sur le chemin de son enfance. Elle reconnait,  dans sa revue hebdomadaire, la photo du petit garçon, un vieil homme maintenant, qu’elle avait connu et aimé lorsqu’ils travaillaient, tous deux, dans une ferme en Italie. Elle veut le rejoindre. ElleLire la suite « « La promesse d’Edna » – Romina Casagrande (Fleuve éditions) *Lu par Simone* »

« Serge » – Yasmina Reza (Ed. Flammarion) *Lu par Michèle*

Jean, le narrateur, Serge et Nana : la fratrie Popper. Ce roman est une tranche de vie animée par une lourde histoire familiale et secouée par des parcours personnels et des choix de vie bien différents, souvent incompris. Yasmina Reza y ajoute de l’amour, de la dérision, le tout sur un rythme effréné, comme siLire la suite « « Serge » – Yasmina Reza (Ed. Flammarion) *Lu par Michèle* »

« Le train des enfants » – Viola Ardone (Ed. Albin Michel) *Lu par Simone*

En 1946, dans une Italie vaincue et communiste, un jeune garçon de huit ans quitte, par le train avec une centaine d’enfants, sa banlieue de Naples pour rejoindre, au Nord, une famille d’accueil plus aisée.L’auteur donne le « je » à ce garçon pour apporter toute sa fraîcheur à un récit douloureux : celui du combat d’unLire la suite « « Le train des enfants » – Viola Ardone (Ed. Albin Michel) *Lu par Simone* »

« La maison des Hollandais » – Ann Patchett (Ed. Actes Sud) *Lu par Simone*

Quand l’enfance s’étire inexorablement sous les pas d’un Homme, loin et si près d’une maison, d’une mère portée disparue, d’une sœur refuge et d’un père froid et distant.Ils seront longtemps deux, ces enfants, à porter le passé dans ce grand et beau livre que l’auteur nous offre, un récit rencontre avec la famille, ses ressentiments,Lire la suite « « La maison des Hollandais » – Ann Patchett (Ed. Actes Sud) *Lu par Simone* »

« Du côté ensoleillé de la rue » – Dina Rubina (Ed. Pocket) *Lu par Simone*

Une découverte d’un pays méconnu, l’Ouzbékistan, d’une ville, Tachkent, entre Russie, Chine et Iran. Un beau récit qui met en scène deux personnages illustrant le climat social des années suivant la dernière guerre (1939-I945) : une mère, Katia, et sa fille, Véra. Entre haine de l’une et peur de l’autre se tisse un décor familial deLire la suite « « Du côté ensoleillé de la rue » – Dina Rubina (Ed. Pocket) *Lu par Simone* »

« De grandes ambitions » – Antoine Rault (Ed. Albin Michel) *Lu par Michel*

Ce roman alerte et bien écrit raconte les évolutions et carrières entrecroisées de « vingtenaires » de 1980. On s’amuse à décoder quels personnages célèbres ont inspiré l’auteur pour ses protagonistes. L’alchimie prend bien, on s’attache aux différents profils et on se laisse porter très agréablement jusqu’à aujourd’hui. Un très bon moment. Michel 12/2020LIBRAIRIE DES CANUTS

« La proie » – Deon Meyer (Ed. Gallimard) *Lu par Michel*

Très original dans sa construction, très exotique car une partie de l’action se déroule en Afrique du Sud, pays qui est à lui seul un des éléments de l’intrigue. Bien écrit et bien mené, avec des personnages attachants. A recommander aux amateurs du genre. Michel 12/2020LIBRAIRIE DES CANUTS

« Afropea » – Léonora Miano (Ed. Grasset et Fasquelle) *Lu par Simone*

Elle-même de souche Camerounaise, l’auteur propose un très sensible plaidoyer en faveur des « Afropéens » : Africains arrivés en France ou nés de parents africains qui n’ont pas trouver leur véritable place au sein de notre nation.« Afropéa » pourrait palier cela par la création d’un mouvement portant ce nom, une belle utopie qui masquerait la lointaine douleurLire la suite « « Afropea » – Léonora Miano (Ed. Grasset et Fasquelle) *Lu par Simone* »

« Ne dis rien » – Patrick Radden Keefe (Ed. Belfond) *Lu par Michel*

Très bien construite, très bien écrite et très bien traduite, cette enquête journalistique sur l’IRA au cours des 50-60 dernières années se lit comme un roman. C’est une fresque, un pan de la grande Histoire vu depuis le niveau des fantassins et qui soulève évidemment, chez le lecteur, les questions qui surgissent inévitablement face àLire la suite « « Ne dis rien » – Patrick Radden Keefe (Ed. Belfond) *Lu par Michel* »

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer