« L’anarchiste qui s’appelait comme moi » – Pablo Martín Sánchez (Ed. Zulma / La contre allée) *Lu par Sébastien*

Lorsque pour la première fois, l’auteur de ce roman tape son nom sur Google, il tombe sur une entrée évoquant un anarchiste espagnol condamné à mort en 1924. Intrigué, il poursuit ses recherches et finalement décide d’écrire, sous la forme d’un roman, la vie de ce révolutionnaire. Entre le Paris des années 1920 où grouillentLire la suite « « L’anarchiste qui s’appelait comme moi » – Pablo Martín Sánchez (Ed. Zulma / La contre allée) *Lu par Sébastien* »

« Revenir à toi » – Léonor de Recondo (Ed. Grasset) *Lu par Sébastien*

Magdalena, la quarantaine, est une actrice accomplie et reconnue. Un jour, elle reçoit un message lui permettant de retrouver sa mère, disparue depuis trente ans. Ni une ni deux, elle saute dans un train, direction le Sud-ouest de la France et la petite maison éclusière où l’absente vit seule et retirée. Avec son écriture toujoursLire la suite « « Revenir à toi » – Léonor de Recondo (Ed. Grasset) *Lu par Sébastien* »

« Et ils dansaient le dimanche » – Paola Pigani (Ed. Liana Levi) *Lu par Sébastien*

1929, Szonja, une jeune hongroise, débarque à la gare de Perrache avec la promesse d’une vie meilleure au sein des usines de viscose de Vaulx-en-Velin. Le travail est dur, la paie est maigre mais heureusement il y a les bals du dimanche au bord de la Rize où se nouent les amours et les amitiés.SurvientLire la suite « « Et ils dansaient le dimanche » – Paola Pigani (Ed. Liana Levi) *Lu par Sébastien* »

« Le rire des déesses » – Ananda Devi (Ed. Grasset) *Lu par Sébastien*

Dans une ville de l’Inde du Nord, La Ruelle est le lieu où vivent et travaillent les prostituées. Veena est l’une d’entre elles. Elle a une fille Chinti, 10 ans, qu’elle aime mal. Un jour, un de ses clients, un religieux, enlève la petite fille pour assouvir ses désirs. Veena, aidée de Sadhana, une hijra,Lire la suite « « Le rire des déesses » – Ananda Devi (Ed. Grasset) *Lu par Sébastien* »

« Mon mari » – Maud Ventura (Ed. L’Iconoclaste) *Lu par Sébastien*

Voici un premier roman extrêmement surprenant, dérangeant et tout simplement addictif. C’est l’histoire de la narratrice, une femme d’une quarantaine d’année, image de la parfaite maîtresse de maison, qui après quinze ans de mariage est toujours aussi folle amoureuse de son mari, et ce dans tous les sens du terme… Je n’en dirais pas plusLire la suite « « Mon mari » – Maud Ventura (Ed. L’Iconoclaste) *Lu par Sébastien* »

« L’évasion : Lyon 1943 » – Mathieu Rebière (Ed. Jarjille) *Lu par Blandine et Sébastien*

Lyon – Prison Montluc – 1943 Sous l’Occupation, la Gestapo y détenait les résistants et les juifs avant leur exécution ou leur déportation…Membre du réseau Groussard, résistant dans le Vercors, André Devigny y fut emprisonné en avril 1943. Il se jura de s’évader.Inspirée de faits réels, cette remarquable BD est suivie d’un cahier historique passionnant.Lire la suite « « L’évasion : Lyon 1943 » – Mathieu Rebière (Ed. Jarjille) *Lu par Blandine et Sébastien* »

« L’homme qui peignait les âmes » – Metin Arditi (Ed. Grasset) *Lu par Sébastien*

« L’homme qui peignait les âmes » fait partie des romans courts mais intenses de Metin Arditi. Et quel roman encore une fois ! Nous sommes à Acre, à la fin du XIe siècle. Avner, un adolescent juif, découvre l’art des icônes. Il reniera sa famille et sa religion pour pouvoir devenir un grand iconographe.Lire la suite « « L’homme qui peignait les âmes » – Metin Arditi (Ed. Grasset) *Lu par Sébastien* »

« Eloge du teckel » – Lilian Auzas (Ed. Rivages) *Lu par Sébastien*

Quand un germaniste, spécialiste de Leni Riefenstahl (photographe et réalisatrice allemande du nazisme) est complètement fan du teckel, ça donne un essai surprenant par son érudition malgré sa brièveté. Le teckel est partout : dans la peinture animalière de l’ère victorienne jusqu’à instagram, en passant par le cinéma, la littérature jeunesse, la photographie et mêmeLire la suite « « Eloge du teckel » – Lilian Auzas (Ed. Rivages) *Lu par Sébastien* »

« La claque » – Nicolas Robin (Ed. Anne Carrière) *Lu par Sébastien*

Voici un roman sur un sujet tabou : les hommes battus. Cela pourrait être un thème risqué et peu engageant mais c’est oublié le talent de l’auteur. Avec ses mots qui font « plop » et ses phrases qui font « clac », son regard bienveillant et tendrement ironique, Nicolas Robin réussit le tour de force de nous raconterLire la suite « « La claque » – Nicolas Robin (Ed. Anne Carrière) *Lu par Sébastien* »

« Le voyage à Lyon. Une aventure des trois cigognes » – Alexandra Horvath, Stéphane Perraud, Le Cil Vert (Ed. Les Crocos) *Lu par Blandine, Mathilda et Sébastien*

Le premier bébé d’une petite maison d’édition lyonnaise ! Merci Les Crocos ! Trois cigognes en pleine migration sont obligées de s’arrêter à Lyon après leur rencontre un peu trop rapprochée avec une grande tour, placée en plein milieu de leur trajet ! C’est alors l’occasion pour elles de se promener dans la capitale desLire la suite « « Le voyage à Lyon. Une aventure des trois cigognes » – Alexandra Horvath, Stéphane Perraud, Le Cil Vert (Ed. Les Crocos) *Lu par Blandine, Mathilda et Sébastien* »

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer