« L’anarchiste qui s’appelait comme moi » – Pablo Martín Sánchez (Ed. Zulma / La contre allée) *Lu par Sébastien*

Lorsque pour la première fois, l’auteur de ce roman tape son nom sur Google, il tombe sur une entrée évoquant un anarchiste espagnol condamné à mort en 1924. Intrigué, il poursuit ses recherches et finalement décide d’écrire, sous la forme d’un roman, la vie de ce révolutionnaire.

Entre le Paris des années 1920 où grouillent nombre d’anarchistes espagnols prêts à prendre les armes pour renverser la dictature de Primo de Rivera, et l’Espagne du tout début du XXe siècle, le roman nous entraine avec allant dans la destinée de cet illustre inconnu.

C’est passionnant, brillant et enlevé. Le ton est souvent primesautier et espiègle, les personnages sont terriblement attachants.

Un texte dans la pure tradition du roman picaresque.

Un régal !

09/2021 Sébastien
LIBRAIRIE DES CANUTS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :