« Eloge du teckel » – Lilian Auzas (Ed. Rivages) *Lu par Sébastien*

Quand un germaniste, spécialiste de Leni Riefenstahl (photographe et réalisatrice allemande du nazisme) est complètement fan du teckel, ça donne un essai surprenant par son érudition malgré sa brièveté. Le teckel est partout : dans la peinture animalière de l’ère victorienne jusqu’à instagram, en passant par le cinéma, la littérature jeunesse, la photographie et même la propagande nazie.

C’est intelligent, accessible, et ça fourmille d’anecdotes en tout genre.

05/2021 Sébastien
LIBRAIRIE DES CANUTS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :