« L’encre et le feu » – Heliane Bernard et Christian-Alexandre Faure (Ed. Libel) *Lu par Sébastien*

Dans ce dernier volet de la trilogie des « Dents noires », nous suivons les pas de Diana entre Constantinople, Paris, Lyon et Venise dans cette Europe de la Renaissance où cohabite humanisme et intolérance religieuse. La jeune femme, qui a reçu une éducation intellectuelle très poussée et qui développe une passion pour les livres et les manuscrits, se retrouvera au cœur du maelstrom géopolitique de l’époque.

Entre espionnage, amour, vengeance, trahison et secrets familiaux, un roman d’aventure que vous ne pourrez pas lâcher.

02/2021 Sébastien
LIBRAIRIE DES CANUTS




« L’encre et le feu » fait suite à « La colline aux corbeaux » et à « L’homme au gant ». Cette trilogie historique nous raconte la révolution culturelle que fut l’invention du livre imprimé et comment elle modifia profondément les mentalités de l’époque. La typographie, la mise en page et les illustrations de chacun des tomes participent également à l’hommage rendu aux débuts de l’imprimerie et font de cette trilogie une très belle réussite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :