« Miarka » – Antoine de Meaux (Ed. Phebus) *Lu par Philippe*

Miarka, c’est son nom de résistante. En fait il s’agit de Denise Jacob, la cadette de sa famille dont Simone (plus connue par la suite sous le nom de Veil) sera la dernière de la fratrie.
L’auteur nous fait revivre l’histoire de cette famille réfugiée dans les environs de Nice, avant et pendant la Seconde Guerre mondiale.
Enjouée, scout, Denise passe son Bac en 1940 ; vient le temps de l’Occupation avec son lot de tourments (traque, faim, et surtout peur). Celle-ci arrive à Lyon où elle rejoindra la Résistance, d’abord en distribuant des journaux clandestins puis engagée pour des missions plus périlleuses.
Arrêtée, emprisonnée, torturée, elle part pour les camps (sa famille suivra également le même chemin).
Ses parents disparaitront et après la guerre la reconstruction sera difficile.
Un beau portrait de femme courageuse et déterminée.

Une leçon de vie !

10/2020 Philippe
LIBRAIRIE DES CANUTS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :